Fidélisez les bons éléments


Comment recruter et fidéliser les bons éléments ?

 

Le principal challenge d’un chef d’entreprise ? Dans un premier temps, il doit recruter les bons éléments moteurs. Par la suite, il devra les fidéliser.
Il peut s’entourer pour la phase de recrutement par un cabinet spécialisé. En revanche, la fidélité des salariés n’est imputable qu’à l’entreprise et à sa politique de ressources humaines. En effet, des collaborateurs qui se sentent mal dans leur emploi sont rapidement tentés de se tourner vers la concurrence. Les protagonistes de génération Y sont particulièrement soucieux de leur bien-être au travail. Ils n’hésitent pas à en changer, ils sont instables et doivent donc être particulièrement écoutés.

 

Le recrutement est une phase hautement stratégique et l’appui d’un cabinet extérieur est un gage de réussite et d’économie. Pour les postes à responsabilité, il n’est pas anormal que plus de 6 mois s’écoulent entre la formalisation du besoin et l’arrivée du recruté. Entre la rédaction de l’annonce de recrutement, le sourcing, le dépouillement des dossiers, les entretiens (en général au minimum 2), le temps de réflexion, les réponses, ce processus est fortement chronophage et il est souvent utile de le confier à des professionnels. Pendant ce temps-là, vous aurez tout loisir de continuer à développer votre entreprise en attendant l’arrivée de la nouvelle recrue.

Vous êtes en outre 75% à affirmer avoir des difficultés à recruter*

 

La vie d’une entreprise est ponctuée au quotidien d’événements heureux ou désagréables. Mais quel dommage de voir partir quelqu’un que vous avez formé et en qui vous aviez placé vos perspectives de développement !
Mieux vous aurez appris à cette personne, plus elle sera talentueuse. Donc plus elle sera rapidement repérée par la concurrence et plus vite elle est susceptible de sortir de votre registre du personnel.

Une équipe solide, soudée et fidèle reste un atout inestimable pour une entreprise. Elle a créé ses habitudes de travail, elle réalise les tâches plus rapidement, elle instaure des mécanismes, la confiance règne. Le travail est plus efficace, les collaborateurs plus productifs et plus heureux.

Il a été démontré qu’un salarié heureux est 9 fois plus loyal !

 

A contrario, les changements de personnel déstructurent une entreprise et peuvent être source de stress et surcharge de travail, de la part des équipes en place, mais aussi de la direction. Quand un collaborateur quitte le navire, ses tâches s’en trouvent naturellement réparties auprès de ses anciens collègues qui trouvent cela très injuste, surtout si personne ne leur a expliqué cette restructuration.

 

Malheureusement, les causes de mal-être et donc de départ sont nombreuses : dévalorisation, manque de communication, absence de feed-back, objectifs inaccessibles, mauvaise ambiance, rémunération figée, etc

Heureusement, les solutions existent !

 

 

*Selon l’IBET©, l’Indice de Bien-Être au Travail 2015, office vibe et Ipsos