Diminuez le stress


Ce qui noie quelqu’un, ce n’est pas le plongeon, mais le fait de rester sous l’eau

Paulo Coelho

 

Comment faire pour diminuer ce stress qui nous tue à petit feu ?

Le stress au travail se manifeste quand une personne ressent un déséquilibre entre les taches qu’on lui demande d’accomplir et les ressources dont elle dispose pour y répondre.

On entend souvent qu’il existe deux types de stress : le bon stress qui permettrait aux salariés de se surpasser, et le mauvais stress qui les rendrait malades. Scientifiquement parlant, le stress n’est qu’une adaptation que le corps met en place pour faire face à une agression.

 

Cependant, il est utile de différencier le stress aigu du stress chronique.

Le stress aigu découle d’événements ou de situations spécifiques pour lesquelles le protagoniste sent qu’il a peu de contrôle. Ces situations revêtent un caractère imprévisible ou nouveau : l’arrivée d’un supérieur dans le bureau, la prise de parole en public, la gestion d’un nouveau procédé, etc. Une fois la situation maîtrisée et passée, le stress prend fin et tout redevient normal. Il se sera manifesté par des manifestations physiques telles qu’une accélération du rythme cardiaque, une intensification de la respiration, une vigilance accrue, un sentiment de détresse ou d’oppression.

Le stress chronique, quant à lui, s’installe dans la durée et devient toujours pathogène. Le corps ne peut pas subir des situations agressives répétition sans réagir parfois brutalement. Les manifestions les plus courantes sont le burn-out, le bore-out, la dépression, les réactions cutanées réactives, les maux de tête ou de dos, tentative de suicide.

Ces manifestations sont variées : fatigue excessive, désintérêt pour son travail, agressivité, perte de confiance en soi, difficulté de concentration, dévalorisation, irritabilité, troubles de l’humeur, cynisme, négativisme, repli sur soi, insomnies, troubles de l’appétit, comportements à risques, attrait pour les substances psycho-actives (drogue, tabac, alcool, médicaments), vertiges, en plus d’une exagération des pathologies citées auparavant pour le stress aigu.

En outre, le stress peut être à l’origine ou aggraver le développement de maladies somatiques telle que l’hypertension, l’infarctus du myocarde, l’asthme, les ulcères, les colites, l’eczéma, le psoriasis, le diabète, les problèmes thyroïdiens, etc.

 

 

stress au travail ifop stress des salariés en france ifop

 

 

Tous ces signaux doivent être alertant, mais en entreprise, le stress est malheureusement souvent sous-évalué, caché ou même purement rejeté. Il est de coutume de penser que les personnes stressées sont fragiles et ne résistent pas à la pression ou sont tout simplement inadaptées à leur poste.

Face à des manifestations de stress, il convient pourtant de réagir rapidement avant que les conséquences soient dangereuses. Des mesures de prévention adaptées permettront d’identifier et de réduire les agents stressants et donc les situations angoissantes. N’oubliez pas que le stress est contagieux, il se répand en entraînant des conflits, dépressions, démissions, ruptures.

 

Retrouvez ici l’Accord Interprofessionnel sur le stress au Travail signé en juillet 2008 : http://travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/Accord_stress_travail_Fr.pdf

 

Le Code du travail (art. L4121-1) précise : « Pèse sur tout employeur l’obligation d’assurer la sécurité et de protéger la santé physique et mentale de ses salariés » : https://www.legifrance.gouv.fr/affichCode.do?idSectionTA=LEGISCTA000006178066&cidTexte=LEGITEXT000006072050&dateTexte=20090528